Widget Image

Bienvenue dans mon univers !

Découvrez mon nouveau guide: 
5 étapes pour créer un site web qui vous ressemble

Invalid email address

En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez de recevoir les actualités, conseils et articles de Digitale Attractive dont le guide conseil ! Vous pouvez à tout moment vous désinscrire à travers le lien figurant dans nos emails.

Rejoignez-moi sur les réseaux

Bienvenue sur le blog

Rencontre avec Stéphanie Hétu, experte en marketing internet et personal branding

Ce mois-ci, j’ai le grand plaisir d’accueillir sur le blog la pionnière du marketing internet en francophonie, la Canadienne Stéphanie Hétu ! Grande prêtresse du marketing de notoriété (ou personal branding), Stéphanie est incontournable si vous surfez sur les groupes d’entrepreneures sur Facebook ! Elle a fait son crédo du marketing internet et elle accompagne les entrepreneur(e)s à faire grandir leur visibilité et leur influence sur le web, à créer leur communauté et monétiser leur activité grâce aux revenus passifs, pour devenir comme elle une « lifestyle entrepreneure » !

Moi-même investie dans le webmarketing authentique depuis 2 ans, en complément de mon activité de création digitale, j’ai tout naturellement commencé à suivre Stéphanie sur Facebook quand je me suis intéressée au marketing de visibilité et aux revenus passifs. J’ai notamment beaucoup apprécié son ton très direct, sans langue de bois, et ses interventions toujours très pratiques, riches en contenu, claires et terriblement efficaces. Je suis donc ravie de lui poser ces quelques questions autour d’un cappuccino virtuel, pour faire son portrait d’Happy Entrepreneure !

 

Bonjour Stéphanie, peux-tu te présenter et nous raconter comment tu es devenue une « lifestyle entrepreneure » ?

Je suis une vielle du Web ( ! !), qui gagne sa vie 100 % en ligne depuis 2003, et qui a déjà aidé des milliers d’entrepreneurs francophones dans plus d’une trentaine de pays à obtenir plus de succès sur Internet.

J’ai décidé de devenir entrepreneur parce que je ne me suis jamais sentie à ma place dans le salariat. Ma créativité ne pouvait pas s’exprimer comme je le voulais et je travaillais trop rapidement. Mon dada, ma passion, ma spécialité, c’est le business design. C’est-à-dire aider les gens à créer l’entreprise de leurs rêves, à récupérer du temps, et à le faire en priorisant le style de vie auquel ils aspirent.

Étant une personne très transparente moi-même, j’aime amener les leaders à être davantage eux-mêmes dans leur marketing pour mettre fin à la double personnalité que certains s’imposent. Concrètement, j’aide les ambitieuses à simplifier leur business, à en faire davantage à leur tête tout le temps, et à multiplier leur chiffre d’affaires en même temps.

Je suis aussi la maman d’une petite puce handicapée, Charlie, qui a huit ans et qui occupe une grande partie de mon temps.

J’ai une entreprise 100 % virtuelle, que je peux trimballer avec moi n’importe où, tant qu’il y a du WiFi. Et ça me plaît énormément.

Je suis fonceuse, ambitieuse, avec un cerveau qui fonctionne en accéléré et un sens de l’humour un peu cinglant, tout en étant très têtue. J’ai créé une vie et une entreprise à mon image, et j’aime aider les gens qui me ressemblent à créer la même chose. Je ne peux PAS fonctionner sans cappuccino et WiFi, et je m’assume pleinement dans ça. (Si vous m’offrez du mauvais café, il y a un risque que je ne vous parle plus jamais… ;-) ).

Je suis à peu près toujours en jeans et en t-shirt, et j’aime autant travailler de mon bureau avec vue sur le fleuve que dans un café pour changer d’air et stimuler ma créativité.

Quoi d’autre… je suis quelqu’un qui a 100 idées à la minute, et qui aime créer des choses rapidement, même si ce n’est pas parfait, parce que je préfère l’action au perfectionnisme. L’intégrité, l’honnêteté, le respect, l’authenticité, la liberté sont des valeurs très importantes pour moi, dans ma vie personnelle et en affaires. Je dis les choses telles qu’elles sont, et j’ai un radar à bullshit assez bien aiguisé (et très peu de tolérance pour cette dernière ! !).

Vous me verrez rarement mettre des gants blancs pour dire ce qui doit être dit, particulièrement en coaching. Je travaille donc principalement avec des gens qui veulent réellement avancer, et non avec des procrastinateurs nés qui souhaitent rester des victimes. Je suis en apprentissage permanent. Sur moi-même, sur la vie, sur le marketing, sur l’entrepreneuriat. J’aime apprendre, ça me nourrit, et c’est essentiel pour continuer à avancer.

 

Dans ton métier, qu’est ce qui fait ta force, comment travailles-tu avec tes client(e)s ?

J’ai la réputation de dire les choses telles qu’elles sont. Je déteste le flafla, je déteste les formations vides de contenu, je déteste la manipulation dans le marketing, alors j’ai toujours été un peu à contrecourant dans le domaine de l’entreprenariat sur le web. Cela m’a bâti une réputation solide dans le marché, car je ne parle jamais pour rien dire. La relation de confiance que j’ai construit au fil des ans avec mes abonnés, fans, et clients est une relation qui perdure dans le temps.

J’ai aussi un style de coaching assez direct. Une sorte de politique « no bullshit ». Les gens qui travaillent avec moi en privé savent que je ne tournerai pas autour du pot si je vois que la personne devant moi est en train de se raconter des histoires pour ne pas passer à l’action. Je le fait dans le plus grand des respects, avec amour, mais directement aussi.

 

On rencontre tous des hauts et des bas dans sa vie professionnelle, qu’est-ce qui a été le plus difficile pour toi, et comment l’as-tu surmonté ?

Ce qui a été le plus difficile est certainement la venue de ma fille en 2008. À 3 semaines de vie nous avons appris qu’elle avait une double malformation au cerveau. J’ai dû arrêter de travailler presque au complet pendant 2 ans pour prendre soin d’elle, et bien que j’aie pu vivre de mes revenus passifs du web comme l’affiliation, Google Adsense et mes infoproduits, ça été un moment très dur sur le plan émotif, et ça a ralenti la croissance de mon entreprise en même temps.

J’ai dû revoir toute ma façon de travailler. J’ai toujours été quelqu’un de très productive. Je travaille beaucoup plus vite que la moyenne des gens, je suis comme ça. Mais là, j’ai dû revenir au travail en faisant autant qu’avant, mais en travaillant seulement une vingtaine d’heures par semaine, et en ayant très peu de sommeil dans le corps car ma puce dormait environ 4h par jour. Alors qu’avant je travaillais tout le temps, j’ai dû revoir mes priorités, et réorganiser mon travail et mes sources de revenus pour avoir encore plus de revenus passifs en place.

Cela m’a amené au fil du temps à devenir encore plus libre dans ma façon de gérer mon temps et ma façon de faire des affaires en ligne.

 

Qu’est-ce qui fait qu’aujourd’hui tu « kiffes ton business » ?

Comme je suis québécoise, ça m’a pris un temps fou à comprendre le sens du mot « kiffer » haha ! Je ne l’utilise pas moi-même mais je comprends maintenant ce que ça veut dire alors… voici ce qui fait que je kiffe mon business aujourd’hui :

Premièrement, j’ai une entreprise 100 % virtuelle. Je peux me déplacer facilement d’un endroit à l’autre, en apportant avec moi quelques essentiels tel mon sac à laptop, mon laptop, un cahier de note (ou plusieurs !), une webcam et un trépied. Pour moi c’est quelque chose de très agréable.

Deuxièmement, je peux gérer mon horaire à 100 % comme ça me dis. Je suis une personne très créative et j’ai un mode de création qui m’est propre, et qui ne fonctionne pas en mode « 9 à 5 » alors j’ai appris à être très flexible dans mon horaire pour travailler quand c’est le temps, me reposer quand c’est le temps, prendre soin de moi, etc. Ça me permet d’être beaucoup plus productive que la moyenne des gens. Ça me permet aussi de pouvoir prendre soin de ma petite princesse chaque fois qu’elle a besoin de moi.

Troisièmement, je peux en faire vraiment qu’à ma tête, et ça j’adoooooore ! J’ai toujours été plutôt têtue, mais j’ai appris en plus avec les années à vraiment me donner la permission de faire les choses comme je le sens plutôt que comme « ça devrait être fait ». Ça donne une entreprise à mon image, que je gère comme je veux. Je peux choisir mes clients, choisir de quelle façon je travaille, où et quand, décider du format de ce que je veux proposer, me foutre des règles marketing établit, etc. Ça me permet d’attirer à moi des gens qui me ressemblent et avec qui j’ai beaucoup de plaisir à travailler !

 

Quel conseil partagerais-tu à une entrepreneure pour réussir ?

Il faut se donner la permission d’être et de faire à sa tête. Ce n’est pas évident au début, car on s’impose toutes sortes de limites, de restrictions invisibles, principalement à cause de ce qu’on nous a appris comme fonctionnement lorsqu’on était salarié. On a appris que faire des affaires ça doit se passer de manière x ou y. Mais la réalité est que ces règles ne sont pas des LOIS, et qu’il n’existe pas de police du web qui viendra vous dire que vous n’avez pas écrit un nombre de mots idéal pour votre dernier post Facebook, où que vous n’auriez pas dû proposer une formation sur le sujet Y, etc.

À partir du moment où on se donne le droit d’en faire à sa tête, ça devient plus simple et beaucoup plus amusant.

J’ajouterais aussi de ne pas essayer de faire le chemin seule. Parce que ça peut être très solitaire l’entreprenariat. Identifier nos peurs et les surmonter est quelque chose qu’on ne peut pas faire toute seule. Avoir un ou des mentors, une communauté de gens qui nous comprennent, est selon moi un essentiel pour réussir.

 

Quels sont tes prochains défis, tes rêves ?

Mon rêve en ce moment est de continuer à faire grandir ma communauté privée de lifestyle entrepreneurs. Ce sont tous des gens qui me ressemblent, et avec qui j’ai un plaisir fou à travailler. Ça me touche tellement de voir l’entraide qui existe dans la communauté, cela me nourrit beaucoup. Et en même temps, ça me permet d’avoir un endroit où partager l’envers du décor de ma vie et de mon entreprise, ce qui aide les autres à éviter des erreurs, faire des prises de consciences fréquentes, et avancer plus rapidement.

Bref, je veux que cette communauté devienne LA ressource #1 en francophonie pour les entrepreneurs qui sont créatifs et qui veulent une vie et une entreprise qui leur ressemble à 100 %.

 

 

Se connecter à Stéphanie

Sa page Facebook
Son site internet

 

Pour aller plus loin

Voici un défi gratuit pour booster votre visibilité : visiblementmoi.com

Et si vous souhaitez rejoindre la communauté Librement Moi pour découvrir des formations en ligne, des exercices et séances de travail, des échanges entre entrepreneurs et des appels privés questions/réponses avec Stéphanie, je vous propose ci-dessous de le faire grâce au lien affilié que m’a proposé Stéphanie (eh oui c’est donc la première fois que j’ose vous proposer un lien affilié ! Merci Stéphanie ! !).

En cliquant sur la bannière et en vous inscrivant, vous rejoindrez une communauté privée différente, créative et ambitieuse pour vous développer, et vous contribuerez également à remercier Happy Entrepreneures en lui permettant de continuer à vous proposer des contenus gratuits et des offres privilégiées pour vous permettre de mieux vivre votre business.

 

 

Si vous ne souhaitez pas participer, vous êtes totalement libre (et je ne vous en voudrai pas) de cliquer sur le lien direct et non affilié : librementmoi.com.

 

 

1Commentaire
  • 28 février 2017
    reply
    Morgane

    Hello ! Stéphanie, Nathalie, je kiffe 😉 Un bon souffle de liberté et de folie comme j’aime. ça fait plaisir de lire quelqu’un qui partage ma vision du marketing et de la com’ : decomplexée et libre !
    Biz Morgane

Publier un message